Un train pour Sihanoukville

Un  train pour Sihanoukville

30 décembre 2012 
Après des années de travaux de rénovation financés par la Banque asiatique de développement, le premier train commercial a pu reprendre la route du sud.
Le rail du Cambodge a recommencé ses opérations commerciales sur les 256 kilomètres de la ligne sud du pays qui séparent Phnom Penh du port de Sihanoukville, écrit NZWeek le 28 décembre. Le voyage inaugural a pu se faire après des années de travaux de rénovation financés par la Banque asiatique de développement (BAD) et menés par les partenaires de développement du royaume. «La BAD se réjouit de ce premier service ferroviaire commercial reliant la capitale au port de Sihanoukville, qui marque un développement important vers l’achèvement de la ligne de chemin de fer panasiatique longuement attendue – une extension contigüe de la route du fer et de la soie de Singapour à l’Écosse », a déclaré la Banque dans un communiqué.
«Cela réduira le coût des denrées de base dont dépendent les familles cambodgiennes pauvres», a souligné le ministre des Travaux publics et des Transports Tram Iv Tek. «De plus, en prenant en charge les cargaisons dangereuses comme les camions de carburant roulant entre le terminal pétrolier de Sihanoukville et Phnom Penh, cela contribuera à améliorer  la sécurité routière». Selon lui, la ligne positionnera le Cambodge comme un centre de transports de la sous-région, en réduisant le temps et le coût de transport pour toute une gamme de produits.
Selon la BAD, les 337 kilomètres de la ligne nord, entre la capitale et Poïpet, à la frontière avec la Thaïlande, devraient être ouverts en différentes phases entre 2014 et 2015. Le coût de la partie cambodgienne du projet de rénovation du rail de la sous-région du grand Mékong s’élève à un total de 141,6 millions de dollars. La BAD contribue avec un prêt de 84 millions de dollars; le gouvernement cambodgien participe à hauteur de 20,3 millions de dollars; l’Australie et la Malaisie apportent respectivement une subvention de 21,5 et de 2,8 millions de dollars; enfin, un Fonds pour le développement international de l’OPEC finance 13 millions de dollars.

Association d'aide au developpement du Cambodge