Rapport d’activité 2013

 

Préambule

En 2013, notre bureau de Phnom Penh s’est investi dans de nouveaux partenariats avec plusieurs organisations venant en aide aux familles pauvres, aux enfants orphelins ou non, victimes de violences et d’abus, accueillis dans des structures spécialisées, à des mères célibataires au foyer qui élèvent seules leurs enfants et qui vivent dans une très grande précarité.
Nous avons également gardé des liens avec des enfants et adolescents que nous aidions dans les années passées et qui soit continuent à être hébergés dans les centres d’accueil de Phnom Penh soit ont quitté ces centres à leur majorité.
Toutes ces activités sont possibles grâce à vos dons. Un grand merci à tous.
Enfin, nous avons soutenu financièrement quatre [4] projets d’aide au développement lancés par des familles pauvres qui vivent dans un village situé à une vingtaine de kilomètres au Nord de Phnom Penh [Prèk Ta Phrom].
Nos activités s’organisent comme par le passée autour de deux grands axes : 

  • L’Aide aux enfants qui passe pour une grande partie par des organisations partenaires que nous vous présentons;
  • L’Aide au développement qui bénéficie à des familles pauvres vivant en zone rurale

 

Première partie – L’Aide aux enfants

Les aides apportées par notre bureau de Phnom Penh en 2013 ont concerné quatre organisations  que sont présentées ci-dessous :

  •  ONG “Cambodge Enfance Développement – CED”.

Cette organisation française dont le président est Joël CHENE se consacre depuis 2003 aux enfants vivant dans des orphelinats de Phnom Penh afin qu’ils puissent s’épanouir et grandir normalement.Elle est enregistrée depuis 2009 auprès du ministère des affaires sociales ce qui lui a permis d’ouvrir au mois de mai 2009 un centre sur Phnom Penh où sont recueillis une cinquantaine d’enfants.La directrice de ce centre est francophone. C’est une personne de confiance, bien connue de notre président et du directeur de notre bureau de Phnom Penh.Chaque enfant dispose d’un dossier administratif où figurent l’ensemble des pièces qui justifient son placement dans le centre CED.Ce centre bénéficie d’une structure fonctionnelle comprenant : un réfectoire, une cuisine, des chambres pour les enfants, des chambres pour les volontaires, des sanitaires, une salle de cours, un bureau, une infirmerie, une salle informatique, un atelier; l’ensemble donnant sur un patio.Cette association française est parrainée par Michèle TABAROT et Bertrand TAVERNIER.

Connectez vous sur leur site Internet www.ced-asso.org pour y trouver toutes les informations et actualités récentes sur la vie des enfants recueillis dans ce centre.

 ONG cambodgienne “DOnne une MAIN pour l’ESpoir – DOMAINES”

Mme SOM Sophoan, présidente fondatrice de cette organisation a ouvert une école primaire sur un terrain acquis en pleine zone rurale, éloigné de tout centre urbain et situé  dans la province de Kampong Speu à environ 90 Km de Phnom Penh. Dans cette école sont  accueillis des enfants exclus du système éducatif.La première rentrée scolaire a eu lieu en 2009 dans une construction faite à partir de matériaux traditionnels. Depuis, cette école primaire bénéficie de locaux en dur et les enfants scolarisés dans cette école bénéficient d’un repas le midi.Une association française de Grenoble a apporté son soutien à DOMAINES dès le début de cette aventure. Elle a été rejoint par une autre association française qui couvre les coûts de fonctionnement de l’école à concurrence de 60 élèves.

DOMAINES dispose de son propre site Internet www.give-espoir.org où vous trouverez toutes les informations et actualités récentes.

 Association française Loi 1901 “Together”

Together a été fondée en 2012 à l’initiative de Jean-Claude MORTIER.L’objectif de cette association est de créer puis de gérer des crèches solidaires dans des pays qui en sont dépourvus. Une première crèche a vu le jour à Kep dans le Sud Cambodge. Cet établissement reçoit des enfants qui vivent dans des familles démunies.Cette expérience est vécue de façon très positive par les familles qui en bénéficient et aussi par la population et les autorités locales.Des démarches administratives sont actuellement en cours auprès des instances compétentes du Gouvernement Royal du Cambodge et elles devraient aboutir dans le courant de l’année 2014.

Together dispose de son propre site Internet www.association-together.org où vous trouverez toutes les informations et actualités récentes.

 Société mixte à but social “Can’Art & Touthenkrama”

Créée par Jean Baptiste de SEZE à Siem Reap. Cette société vient en aide à des mères célibataires au foyer. Elle forme ces mères célibataires à la confection de produits artisanaux et leur apporte un travail rémunéré. Les produits artisanaux qu’elles fabriquent sont écoulés dans tout le Cambodge. http://www.canart-capsule-cambodge.com

 Au-delà de ces quatre organisations, notre bureau de Phnom Penh a conservé, en accord avec les familles qui les parrainaient, des liens avec des enfants que nous aidions depuis 2011.

Parmi ces enfants et adolescents figure une fille qui a quitté à sa majorité  le centre d’accueil de l’ONG où elle était hébergée depuis plusieurs années. Aujourd’hui, elle suit dans la journée des cours à PSE [Pour un Sourire d’Enfant] ainsi que des cours de français à l’IFC [Institut Français du Cambodge – ex Centre Culturel Français]. Nous l’aidons dans son accès à son autonomie. Mme SOM Sophoan et sa famille encadrent cette jeune fille et lui apportent conseils et assistance.

Concernant les autres enfants et adolescents qui continuent à être hébergés dans les centres d’accueil de Phnom Penh, notre bureau a ouvert des livrets d’épargne solidaire. L’argent qui aura été accumulé sur ces livrets ira aux enfants concernés à leur majorité.

Nous avons également honoré les engagements pris vis à vis d’un enfant qui était scolarisé dans une école maternelle française et qui était en dernière année.

 

Deuxième partie – L’Aide au développement

En dehors de Phnom Penh, Siem Reap et de quelques autres agglomérations, le Cambodge est un pays qui vit essentiellement de l’agriculture. Les familles qui vivent dans les zones rurales n’ont bien souvent accès ni à l’eau courante ni à l’électricité. Les ressources qu’elles retirent du travail des rizières et de la terre se font à très petite échelle et visent à assurer la subsistance de la famille.L’objectif de notre organisation est d’aider des familles pauvres, vivant en zone rurale qui ont un projet viable mais qui ne peuvent se lancer faute d’une mise de fonds.Notre choix c’est porté sur le village de Prèk Ta Phrom situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Phnom Penh. Ce village compte environ sept cents familles et une grande solidarité existe entre toutes ces familles. Les enfants sont tous scolarisés. C’est le village natal de Mme HOL Sinuon que nous avons connue en 2012 et qui a une très grande expérience dans le domaine social.Cette personne a accepté de devenir coordonatrice des projets soutenus par notre organisation.

Fin 2013, quatre projets ont été lancés.

Ces quatre familles ont reçu une aide financière et notre coordonatrice assure le suivi. Elle apporte également à ces familles des conseils notamment en terme de gestion.

Il s’agit de rendre la famille  responsable de ses choix tout en l’aidant à améliorer ses conditions de vie et participer au développement économique de son pays. 

Conclusion et perspectives pour 2014

Notre bureau de Phnom Penh, chargé de la mise en œuvre des programmes d’aide au Cambodge grâce aux dons reçus par l’association OCPP en France, s’est engagé avec de nouveau partenaires en qui nous pouvons avoir confiance.Les membres d’OCPP qui viennent au Cambodge se rendent compte du travail effectué sur chacun des sites impactés par les activités de notre bureau de Phnom Penh et leurs réactions nous encouragent dans la poursuite de toutes ces activités.Les échanges avec nos partenaires sont cordiaux et se font dans la transparence. Nous sommes systématiquement destinataires de toutes informations sur l’emploi des aides financières accordées.

 Perspectives pour 2014

Une des priorité est la stabilisation du statut juridique de notre bureau de Phnom Penh. La convention que nous avions signée avec le Gouvernement du Cambodge est venue à échéance le 31 décembre 2013.Les autorités cambodgiennes ont durcit les conditions d’accès au statut d’organisation internationale. Nous envisageons de nous orienter vers le statut d’organisation locale avec enregistrement au ministère de ’intérieur du Cambodge.

Au-delà, nous allons continuer à travailler avec nos nouveaux partenaires et développer l’aide apportée aux familles dans le village de Prèk Ta Phrom.

Association d'aide au developpement du Cambodge