Le grand lac Tonlé Sap

Le Tonlé Sap s’est formé il y a 15000 ans. A l’époque, il s’agissait d’un lac isolé. Il y a environ 5000 ans, un réchauffement du climat a provoqué une montée du niveau de la mer et amené un changement déterminant : la rivière Tonlé Sap, reliant le lac avec le Mékong, est apparue. Depuis cette époque, le lac présente les caractéristiques hydrologiques uniques qu’on lui connait aujourd’hui.

Vers la fin juin, les crues de mousson combinées à la fonte des neiges du Tibet gonflent le Mékong au point d’inverser le sens de la rivière Tonlé Sap. En trois mois, le lac voit sa surface multiplier par cinq, sa profondeur passer de 1 mètre à 10 mètres et son volume croitre d’un facteur 50. En octobre, le flux se renverse à nouveau et le lac renvoie son eau vers le Mékong. A travers ce cycle d’absorption et restitution de millions de mètres cube d’eau, le lac joue un role vital de régulateur, prévenant les inondations et les sècheresses dans la partie inférieure du Mékong.

De plus, l’inondation saisonnière est le fondement de l’incroyable richesse biologique du Tonlé Sap. Ce cycle de flux er reflux à créé une communauté de plantes et d’animaux adaptés aux fantastiques changements écologiques sur une courte période.

Un proverbe cambodgien illustre l’amplitude du changement auquel doivent faire face toutes les créatures vivantes du Tonlé Sap  

 » lorsque l’eau monte les poissons mangent les fourmis, lorsque l’eau descend les fourmis mangent les poissons »

Pour celui qui prend le temps de se plonger dans ce monde aquatique élastique, le Tonlé Sap livre une magistrale lecon d’impermanence

 

Association d'aide au developpement du Cambodge